RAU RAM - ZAO ZAM

RAU RAM - ZAO ZAM

  • To know the availability of plants, call the nursery at 05.65.41.55.81
€5.00
Tax included
Rupture de stock

Description

Polygonum odoratum

Cette vivace vietnamienne porte de fines feuilles lancéolées persistantes puissamment parfumées. Son goût est proche du coriandre, avec un soupçon d'orange et une légère note piquante. Les hampes de fleurs roses apparaissent tous les deux mois en conditions chaudes. Le Rau-ram est une plante de bord de marécage chaud (il gèle à 0°pile !), humide et très riche. Il lui faut donc de l'eau, de la chaleur et de la nourriture; dans ces conditions, il pousse très vite, devient très gros et doit être taillé et rebouturé tous les deux mois. Le rau ram pousse indifféramment à l'ombre ou au soleil, l'éclairage d'une fenêtre de cuisine lui convient. En cuisine vietnamienne le rau ram aromatise les soupes de nouilles et les plats de porc ou de poulet mijotés; les amateurs de coriandre l'utilisent pour accompagner les nems. Ne pas confontre avec les renouées européennes qui ne sont pas comestibles. Hauteur maxi : 80 cm.

 

FICHE DE CULTURE

Nom scientifique : Polygonum odoratum (Loureiro) Synonyme : Persicaria odorata.
Famille : Polygonacées (polygonaceae).
Origine : Le rau ram est cultivé au Vietnam où il est proposé en bottes sur les marchés.
Introduction : Dès le 19ème siècle, il est décrit dans le catalogue des produits de l'Indochine.
Description : Zau zam est une plante palustre (elle vit au bord des marais) semi-rampante qui forme des touffes denses de tiges aux nombreux noeuds très marqués.
Feuillage : les feuilles persistantes lancéolées portent une marque pourpre en u; elles sont puissamment odorantes et dégagent au toucher, même léger, un parfum de coriandre mêlé d'orange et de pamplemousse.
Floraison : l'extrémité de chaque tige donne naissance à une hampe florale élancée d'un rose décoratif. La floraison a lieu une fois sur chaque tige dès que les conditions sont favorables : chaleur humidité, nourriture.
Fruits : petites graines rondes.
Autres variétés : Les renouées européennes qui ne sont pas comestibles portent exactement les mêmes taches sur le feuillage et on peut facilement les confondre avec le rau ram. Pour les distinguer, seul le biotope vous renseignera; strictement tropical, le rau ram ne pousse jamais dans la nature en France.
Utilisations : le polygonum odoratum est indispensable dans la cuisine vietnamienne, il donne son goût aux soupes de nouilles, aux plats mijotés de porc et de poulet. C'est aussi un bon compagnon des nems.On confectionne d'excellentes bouchées aux herbes avec un hachis mijoté de piment doux long des Landes, d'épinards, d'orties et de rau ram roulés dans une feuille de brick et passées au four.
Résistance au froid : aucune; le rau ram gèle à exactement zéro degrés. La plante se maintient l'hiver à 10 ou 15 ° et prospère correctement à la température d'un appartement.
Nature du terrain : plante palustre, polygonum odoratum apprécie les zones humides très riches où il développe un impressionnat réseau feutré de racines.
Exposition : certains préconisent l'ombre, mais 25 années de culture nous ont enseigné que le rau ram pousse très bien même en plein soleil.
Besoins en eau : le zau zam est une des rares plantes à accepter de vivre les pieds dans une coupelle remplie d'eau; laquelle coupelle ne tardera pas à être envahie par le feutrage racinaire.
Taille : une fois la floraison passée ou quand les tiges deviennent trop hautes, il est préférable de les couper pour favoriser la pousse de nouvelles tiges plus goûteuses.
Multiplication : le rau ram se multiplie par bouturage ou marcotage (très facile). Il arrive souvent qu'une racine sortie de la coupelle donne naissance à une nouvelle plante à l'extérieur du pot. Quand les racines envahissent tout le pot, la plante manque vite de nourriture et jaunit. C'est le moment de jouer du sécateur et de diviser le pied.
Fertilisation : N'importe quel engrais lui convient, mais il est particulièrement adapté pour valoriser un bon compost de jardin.
Ennemis : sur de jeunes plants, les petites limaces peuvent venir prélever leur tribut.



You might also like