aromatiques.com

SOUCHET - NOIX TIGRÉE - CHUFA - TIGERNUT - AMANDE DE TERRE

Cyperus esculentus

Disponible. Godet : 5 Euros + frais de port selon le nombre

Graminée vivace d'un vert lumineux, formant des bulbes souterrains comestibles utilisés comme apéritif et pour la fabrication d'une boisson espagnole: "la horchata de chufa", spécialité de la région de Valencia. Compter approximativement une récolte de 3 kg/m2. Soleil et terre légère. A cultiver en annuelle, laissés en terre pour l'hiver, les tubercules gèlent. Hauteur maxi : 30 cm.

Vous souhaitez commander cette plante? Contactez la pépinière au 05.65.41.55.81

 

FICHE DE CULTURE

Noms : SOUCHET COMESTIBLE - CHUFA - CHOUFFA - AMANDE DE TERRE - TIGERNUT - NOIX TIGREE -
Nom scientifique : Cyperus esculentus (Linné)
Famille : Cyperacées (cyperaceaes).
Origine : Zone méditerranéenne et tout le continent africain, cultivé dans toutes les zones équivalentes sur les 5 continents, mais principalement en Espagne dans la région de Valence, plus précisément le village de Alboraya qui serait le berceau de la culture et de l'élaboration de la chufa. D'après les gastronomes, on y dégusterait la meilleure horchata de chufa du monde. Si vous passez par ce village situé à une dizaine de kilomètres de Valencia, dégustez-y une horchata de chufa et donnez-nous votre avis; mais assurez-vous que la horchata proposée est bien issue de culture biologique, seule condition pour qu'elle soit réellement la meilleure du monde ! Ce village propose également un musée consacré à la horchata de chufa et à la culture du souchet.
Introduction : on a retrouvé des tubercules dans des tombeaux egyptiens de la XIIeme dynastie (2000 ans avant JC).
Description : Herbacée de 40-50 cm de haut, ressemblant beaucoup aux mauvaises herbes des prairies humides.
Feuillage : longues feuilles étroites et caduques de section triangulaire..
Floraison : inexistante sous nos climats.
Fruits : produit des petits tubercules souterrains ovoïdes ou ronds ( de 1 à 2 cm de diamètre environ, pouvant atteindre la taille d'une noisette). Les tubercules sont marqués de cercles sombres. Bien séchées et conservées en boites métalliques étanches, ces graines peuvent se conserver plusieurs années.
Autres variétés : il existe aussi Cyperus aureus (Tenore) qui est aussi sauvage dans la zone méditerranéenne, dont les tubercules, plus petits, non marqués de cercles, seraient amers et non comestibles. Notez bien que Cyperus esculentus peut présenter deux formes : une forme ronde et une forme longue. On appelle aussi "souchet" diverses plantes aquatiques de berge proches des papyrus; ne confondez pas le souchet comestible avec ces plantes sauvages : Cyperus longus, Cyperus involucratus, Cyperus eragrostis.
Utilisations : essentiellement destiné à la confection d'une boisson très prisée dans la région de Valence (Espagne) : la chouffa ou chufa. Les tubercules se consomment aussi tels quels, crus (leur goût est doux et sucré) ou grillés. La parfumerie l'utilise également comme base pour certaines préparations. Pour voir les recettes de la horchata de chufa et des crackers au souchet : fiche cuisine du souchet
Récolte : lorsque les feuilles sont complètement sèches (vers septembre-octobre) il faut déterrer les bulbes, et les mettre à sécher; dans les grandes cultures, on met le feu aux parties aériennes qui gênent beaucoup les manipulations après récolte. En plein champ, les espagnols arrivent facilement à 10 tonnes / ha de souchet frais. La plante fournit de nombreux tubercules de toutes les tailles. Après nettoyage et tri, on procède au séchage partiel pour les tubercules que l'on va consommer, séchage complet (les tubercules se ratatinent complètement) pour la semence de l'année suivante. De toute façon, on pourra toujours consommer les tubercules complètement desséchés en les réhydratant 24 heures dans l'eau tiède. On a intérêt à utiliser des boites métalliques étanches que l'on stockera au frais, à l'abri de la lumière et si possible à l'abri de murs épais si l'on veut les conserver de longues années. Le métal de la boite et les murs épais constituent de très bonnes protection contre le rayonnement cosmique qui altère la durée germinative des graines. C'est ce qui explique que l'on ait retrouvé des graines de souchet et de blé très anciennes dans les pyramides.
Résistance au froid : Ne peut rester dans le sol que là ou les hivers ne descendent pas en dessous de -1°/-2°. Une terre légère, voire sableuse conviendra bien.
Nature du terrain : Peut se cultiver en pot, mais donnera les meilleurs résultats en pleine terre. Comme toutes les plantes qui font leurs réserves sous terre, il lui faut un terrain léger et meuble, voire un peu sableux, il ne faut pas que les tubercules aient trop d'efforts à faire pour grossir !
Exposition : plein soleil.
Besoins en eau : assez importants en pleine végétation; le système racinaire étant assez superficiel, les apports doivent être quotidiens.
Taille: néant.
Multiplication / plantation : le seul mode de multiplication du souchet est le semis. Lorsque le feuillage est sec, mettre des graines à sécher à température ambiante (jusqu'à ratatinage complet !) et les conserver au frais et au sec. Peut aussi se conserver dans les pots, à condition de ne pas arroser et de rester hors-gel. Vers mars-avril, mettre les tubercules dans l'eau durant 36 heures en changeant l'eau deux fois par jour et les planter ensuite en godet à 30°. Les études réalisées en Espagne prouvent que le taux de germination baisse vertigineusement dès que les températures descendent en dessous de 30°. Le type de reproduction du souchet est rhizomateux, les nouveaux bulbes se forment au bout de filament que la plante envoie loin du pied-mère. En plein champ, on plante à une profondeur de 4-5 cm sur des lignes espacées de 25 cm; les plants sont espacés entre eux de 10 cm. En France, il faut repiquer en mai, quand le sol est suffisamment réchauffé.
Fertilisation : engrais pour plantes fleuries. Ne pas utiliser d'engrais à base de lombricompost ou de fumier.
Ennemis : pas d'ennemi répertorié dans nos cultures sauf les souris pour les bulbes dans le sol et quelquefois aussi des limaces voraces. Les mites et les souris peuvent faire des dégats si on leur laisse l'accès libre au stock





Ajouter

    Vous aimerez également...