aromatiques.com

PILI-PILI

Capsicum frutescens

Sous-arbrisseau persistant. Floraison blanche régulière toute l'année, donnant des petits piments dressés, verts et rouges lumineux très décoratifs. Comestible, mais gare aux palais délicats ! Tropical, doit passer l'hiver à 10° minimum pour survivre et ne commence à fructifier qu'à partir de 20°. Hauteur adulte : 80 cm.

Pour toute commande de plantes, appelez la pépinière au 05.65.41.55.81.
GODET: 5€

FICHE DE CULTURE

Noms : PILI PILI, PIMENT LANGUE D'OISEAU
Nom scientifique : Capsicum frutescens "pili pili" (Willdenow).
Famille : solanacées (même famille que les tomates.
Origine : les conquérants espagnols ont trouvé les piments cultivés en amérique centrale dès 1514.
Introduction : dès le début du XVIème siècle, les conquérants portugais, hollandais et espagnols ont disséminé les piments sur toute la planète. Le cultivar pili pili est restée africain et le cultivar piment oiseau est devenue une spécialité antillaise.
Description : le pili pili est un sous-arbrisseau vivace persistant qui ne dépasse guère 50 cm de haut.
Feuillage : le feuillage du pili pili est persistant assez dense, les feuilles sont petites et érigées.
Floraison : blanche, très nombreuses en trois vagues successives dans l'année. Elles cohabitent avec les fruits verts et rouges.
Fruits : chez le pili pili, les fruits sont petits, érigés, fins et pointus, alors que chez le piment oiseau, le fruit est plus trapu et son bout est nettement arrondi.
Récolte : le pili pili se récolte dès que le fruit est rouge vif. On le consomme alors soit en frais, soit on le fait sécher. Les piments peuvent être consommés avant maturité, lorsqu'ils sont encore verts; attention, ils sont déjà très forts !.
Autres variétés : il y a deux espèces de capsicum : le Capsicum annuum qui regroupe les piments herbacés et annuels (paprikas, poivrons, piments doux) et le Capsicum frutescens qui comprend les piments forts, lignifiés et vivaces. piment oiseau et pili pili sont des Capsicum frutescens.
Utilisations : qu'ils soient forts ou doux, les piments agémentent une foule de plats, au gré du goût et de la résistance du palais de chacun; on l'associe même avec le chocolat. En poudre, en purée, frais, secs, verts ou mûrs, les piments s'utilisent de diverses manières. L'échelle de Scoville est utilisée pour graduer de 1 à 10 la force des piments. Le poivron a une force de 1, le piment habanero a une force de 10; le pili pili est classé à 8 et le piment oiseau à 7. Notez que les piments décoratifs que l'on trouve chez les fleuristes sont des variétés classiques traitées avec des produits nanifiants qui les rendent rigoureusement impropres à la consommation !
Résistance au froid-Rusticité : résistance zéro ! Pili pili et piment oiseau (comme tous les piments) sont strictement tropicaux et ne vivent à l'aise qu'au dessus de 20°. Une température comprise entre 25° et 35° semble idéale; c'est donc une culture d'été.
Nature du terrain : le pili pili n'a pas d'exigences particulières pour le sol. La plupart du temps, vous le cultiverez en pot; adoptez le mélange : 8 volumes de terreau horticole, 1 volume de sable et 1 volume de terre argileuse.
Exposition : Plein soleil !
Besoins en eau : le pili pili a des besoins en eau normaux mais son feuillage est important et l'été, (seulement l'été) vous pouvez lui mettre une coupelle. En hiver, maintenir la motte juste un peu humide.
Taille : la taille n'est pas indispensable, vous pouvez le rabattre un peu si des tiges deviennent trop souples en poussant trop vite.
Multiplication : vous avez le choix : boutures de mai à septembre ou semis. Attention, il est prudent de porter des gants jetables pour décortiquer les pili pili en vue du semis. La capsicine (découverte en 1873) contenue dans les piments brûle très bien les espaces interdigitaux ! La germination doit avoir lieu entre 20° et 25° (25°, c'est mieux).
Fertilisation : la fertilisation pour le pili pili et le piment oiseau doit être à dominante phospho-potassique; il faut choisir un engrais pour tomates ou plantes fleuries. L'excès d'azote rend les tiges molles et tombantes et affaiblit la plante qui subit plus facilement les attaques des insectes et des maladies.
Ennemis : c'est pendant l'hivernage que les pucerons et aleurodes sévissent. On les combat en arrosant peu et et assurant une bonne ventilation. Les insecticides bio sont aussi efficaces. En pleine végétation, ces piments ne craignent pas grand-chose, sauf peut-être les gastéropodes qui apprécient leur feuillage.





Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

Ajouter

    Vous aimerez également...


Mon Panier
  • Votre panier est vide
  • Voir